Un petit apparté avant de commencer à parler couture. Une fois de plus, l'actualité bien trop lourde de ces derniers jours me rend le coeur lourd et l'immense envie de m'enfermer dans une bulle de sécurité auprès des miens en les serrant très fort. Je n'en dirai pas plus car j'ai du mal à trouver les mots, mais je pense fort aux familles touchées par la folie des hommes, qu'elles soient de France, de Belgique, d'Irak ou d'ailleurs...

________________________________________________________________________________________

 

Difficile du coup d'enchaîner avec quelque chose d'aussi léger et frivole que la couture, mais afin de ne pas broyer trop de noir et de perdre espoir, on se doit de continuer d'avancer et de vivre. Certes la couture ne fera pas avancer le monde ni le rendre meilleur, mais si elle peut nous permettre d'y trouver un petit peu de bonheur, alors autant en profiter !

Il y a quelques semaines, Marisa m'a une nouvelle fois contacté pour me demander si j'acceptais de tester son tout nouveau patron, à savoir La Captivante. J'ai bien évidemment dit oui, d'autant plus quand j'ai vu le dessin technique. La Captivante est un patron qui offre de nombreuses possibilités. En effet, Marisa nous propose un patron qui peut se décliner soit en petit haut, soit en robe, avec au choix : patte de boutonnage, empiècements sur l'avant et/ou au dos, manches longues, courtes ou 3/4.

Captivante

Pour ma part, j'ai décidé de jouer le jeu à fond en réalisant la version robe, avec la patte de boutonnage, les empiècements sur l'avant et sur le dos, mais avec les manches courtes (je ne désespérais pas de voir le soleil revenir en ce début de mois de juin maussade).

Pour le choix des tissus, j'ai comme d'habitude frôlé la surchauffe, mais au final, pas plus longtemps que d'habitude c'est à dire un certain temps quand même quand on est une éternelle indécise en manque de confiance en soi. J'ai utilisé comme tissu principal une jolie popeline noire à motifs très discrets provenant de chez Etoffes des Héros, associé à un coton blanc à pois noirs de chez Mondial Tissus. J'ai agrémenté les découpes d'un petit ruban de dentelle, bien m'en a pris, j'aime beaucoup le rendu assez rétro que cela donne.

IMG_0208

IMG_0210

IMG_0212

Côté modifications du patron, il y en a peu, je me suis contentée d'ajuster l'ampleur à la poitrine en retravaillant l'emplacement de la pince et en jouant sur la largeur de la blouse. Je suis partie de la taille L pour ce qui est du haut du patron et je suis descendue en taille M au niveau de la taille. J'ai aussi élargie les pinces situées dans le dos. C'est d'ailleurs une super idée que de mettre des pinces à cet endroit là, de cette façon, on peut ajuster au mieux le patron quand on a une cambrure assez importante comme la mienne (cambrure dont je me suis rendue compte en me mettant à la couture d'ailleurs ^^).

IMG_0215

IMG_0216

IMG_0220

Vous avez du remarquer que j'ai parlé de robe au début et que je finis avec une blouse. Venons-en au pourquoi du comment. J'ai entièrement réalisé la robe tout d'abord. J'ai suivi à la lettre les explications de Marisa ... J'ai utilisé son pas à pas qu'elle avait réalisé pour L'Indécise pour la patte de boutonnage et tout s'est bien passé de ce côté-là. J'ai pris mon temps pour l'empiècement en V au dos. Celui-ci demande de l'application, mais tout s'est bien passé là aussi. J'ai monté les poches, assemblé la robe, puis est venue le temps de l'essayage. Et c'est là que ça a pêché, car une robe en coton non marquée à la taille... et bien avec ma morphologie, je n'aime pas du tout ! Et sachant que je ne porterai pas la robe en l'état, même avec une ceinture (j'aime pas ça non plus sur moi, qui a dit que j'étais chiante ? ^^), j'ai décousu les poches et recoupé la robe en blouse. Et avec un pantalon et des petits talons, le résultat me ravit !

IMG_0187

IMG_0191

IMG_0192

IMG_0204

Quand tu n'es pas fan des photos et que tu ne sais jamais quelle tête faire, un conseil : lâche toi ;)

IMG_0205

IMG_0206

Pour conclure, je te remercie une nouvelle fois Marisa pour sa confiance, c'est un honneur à chaque fois :) Tu as fait un super boulot car ce patron permet tout un tas de déclinaisons possibles et on peut le réaliser tout au long de l'année ! Et courez voir les belles réalisations chez les testeuses, à savoir Sophie, Clothilde, et Louise.