Il y a quelques mois, j'ai découvert les patrons de Aime comme Marie et ayant été de suite séduite par mes premiers essais, j'ai vite craqué pour de nouveaux modèles, dont Moelleux.

Pour tester ce modèle, j'ai utilisé un jersey turquoise ramené de chez Toto à Paris lors de ma visite au mois d'août. Pour les empiècements aux épaules, j'ai utilisé un superbe tissu trouvé chez Mondial Tissu. Pour encore ajouter à la difficulté sinon c'est pô drôle j'ai inséré un passepoil plat entre les empiècements et les devants et dos.

Question technique, ça a été un peu compliqué. Déjà la taille... J'ai pris la taille L, comme d'habitude en fait. Je ne sais si le modèle taille grand j'aurai tendance à dire un peu quand même ou si c'est la faute à mon jersey qui est un peu trop lâche, mais au premier essayage, gloups, ça baillait de partout, et j'ai donc raboté les côtés de quelques centimètres. Les manches sont elles aussi un peu larges, mais vu que j'avais déjà fait les ourlets, je n'ai pas eu le courage de redémonter pour les rétrécir un peu plus. Au final, ça passe, mais le modèle doit quand même tailler grand, car si même mon jersey est trop mou, au niveau des épaules, c'est bien trop grand là aussi et pourtant, les empiècements sont en coton, donc si vous tentez ce modèle, prenez bien vos mensurations et comparez avec le patron avant de vous décider pour telle ou telle taille pas comme moi quoi.

Concernant la réalisation, au vu des images qui vont suivre, vous pourrez constater que je n'ai jamais réussi à faire l'ourlet invisible au niveau des manches, ce qui aurait été drôlement plus joli mais bon, on fait ce qu'on peut ma bonne dame ! J'ai aussi merveilleusement râté la fente de manche, elle a des petits plis. Je m'auto-clémente c'est pas très français tant pis, c'était ma 1ère, et dans du jersey en plus, autant dire que je n'ai pas choisi la facilité. L'ourlet du bas du tee-shirt gondole lui aussi. Dans le patron, il est précaunisé de le finir au biais, mais après un premier essai catastrophique (tout l'ourlet gondolait méchamment), je me suis rabattue sur le bon vieil ourlet classique et une surpiqure à l'aiguille double. J'ai eu beau régler la tension au minimum, ça gondole encore, la prochaine fois, j'allongerai un peu plus ma longueur de point, de cette façon, ça sera peut-être plus souple.

Enfin, tout ça pour dire que ce petit top m'a pris du temps,  mais bien que je n'en sois pas pleinement satisfaite, je le referai à coup sur (en molleton surement), car j'aime bien les empiècements des épaules et l'allure générale.

Aller, trêve de blablas, on passe aux photos !

Sur Ginette, c'est toujours nickel je vais pas dire que ça m'énerve mais en fait si !

Photo 1894

Photo 1886

Photo 1885

Photo 1888

Photo 1893

Et portées :

Photo 1954

Photo 1953

Photo 1952

Prochaine version avec toi Amandine, si tu le veux bien ;)